Historique

L'hypnose est un terme d'origine grec, apparu au XIXe siècle. En  1814, le dictionnaire de l'Académie Française parle d'"hypnologie" ou d'"hypnotique" et dès 1820 les termes "hypnotisme" et "hypnose" sont proposé par le magnétiseur Etienne Félix d'Henin de Cuvillers.

 

L’histoire officielle et scientifique de l’hypnose voit le jour en Europe, au début du XVIIIe siècle avec le fondateur de l’hypnose moderne, le docteur Franz Anton MESMER. 

Vers 1773, Mesmer traitait avec succès de nombreuses maladies en induisant chez ses patients un état de transe. Il découvrit que, conditionné au cours de sa transe, un sujet blessé pouvait ne plus ressentir la moindre douleur. À une époque où les anesthésiques n’existaient pas, c’était révolutionnaire !

Les médecins et chirurgiens officiels demeuraient sceptiques. La plupart durent se rendre à l’évidence suite à l’amputation de la jambe d’un sujet placé sous hypnose. Également, durant ses traitements, Mesmer fixait intensément ses patients du regard. Il estimait que la puissance du regard favorisait le passage du fluide.

 

Loin du spectacle, des gros yeux et de la phrase « Dormez je le veux! », qui a continué à grandir en France, c’est aux USA que l’hypnose thérapeutique est apparue et s’est développée pour être connue comme elle l’est aujourd’hui.

Milton H. Erickson. Psychiatre et psychologue de formation développa une approche indirecte et beaucoup plus subtile de l’hypnose.Durant toute sa carrière, il créa de nombreuses techniques de thérapie par l’hypnose. L’efficacité de ses techniques et le grand nombre de résultat à même inspiré d’autres thérapie : Gestalt, sophrologie, thérapie stratégique, TCC… 

 

Aujourd'hui, l'hypnose est employée dans de multiples domaines, comme la publicité, la politique, le management,...

Elle est également de plus en plus utilisée dans le milieu médical pour les accouchements, les anesthésies, la gestion du stress,... Un établissement de santé français sur deux utilise l'hypnose.

Le fossé se creuse entre l'hypnose de spectacle et l'hypnose thérapeutique, qui sont deux disciplines totalement différentes.